galerie les Chantiers Boite Noire

Mind the gap

Nicolas Aguirre

16.10 - 19.12.2020

vernissage jeudi 15 octobre 

 

 

                                    Mind the gap est la première exposition personnelle de l’artiste en France.Les installations et les œuvres (dessins, tapis, éditions,…) réalisées par Nicolas Aguirre sont autant de stations qui nous proposent un temps d’attente, « un moment de vérité » évoquant malicieusement le mythe du Purgatoire et les Indulgences proposées par l’Eglise catholique.Les dites Indulgences permettaient aux pécheurs d’éviter les tourments de l’Enfer en purifiant leurs âmes moyennant le paiement à l’Eglise d’une somme d’argent adaptée aux crimes et péchés perpétrés. Dans son travail actuel, Nicolas Aguirre propose d’échanger ou de parier son âme, seule entité non monnayable, selon lui.Le regard amusé et critique du jeune artiste interpelle l’Homme, ses croyances et son histoire, mais aussi les pratiques artistiques contemporaines dans une perspective altermondialiste. Nicolas Aguirre est franco-équatorien.Né à Quito en 1991, il vit et travaille à Montpellier où il a fait ses études.En tant que membre du collectif In extremis, il participe à de nombreuses expositions collectives : Cam to cam (100 artistes dans la ville) Montpellier 2019 ;  Atterrissage programmé, FRACOC, Montpellier 2019 ; … Première exposition personnelle Donkey discussions à Quito (Equateur) à la galerie +Arte, 2020Il participe à l’exposition Possédé.e.s  au MO.CO Panacée (25.09.2020 – 03.01.2021)

Mind the gap est la première exposition personnelle de l’artiste en France.

Les installations et les œuvres (dessins, tapis, éditions,…) réalisées par Nicolas Aguirre sont autant de stations qui nous proposent un temps d’attente, « un moment de vérité » évoquant malicieusement le mythe du Purgatoire et les Indulgences proposées par l’Eglise catholique.

Les dites Indulgences permettaient aux pécheurs d’éviter les tourments de l’Enfer en purifiant leurs âmes moyennant le paiement à l’Eglise d’une somme d’argent adaptée aux crimes et péchés perpétrés. 

Dans son travail actuel, Nicolas Aguirre propose d’échanger ou de parier son âme, 

seule entité non monnayable, selon lui.

Le regard amusé et critique du jeune artiste interpelle l’Homme, ses croyances et son histoire, mais aussi les pratiques artistiques contemporaines dans une perspective altermondialiste.

 

Nicolas Aguirre est franco-équatorien.

Né à Quito en 1991, il vit et travaille à Montpellier où il a fait ses études.

En tant que membre du collectif In extremis, il participe à de nombreuses expositions collectives : 

Cam to cam (100 artistes dans la ville) Montpellier 2019 ;  Atterrissage programmé, FRACOC, Montpellier 2019 ; … 

Première exposition personnelle Donkey discussions à Quito (Equateur) à la galerie +Arte, 2020

Il participe à l’exposition Possédé.e.s  au MO.CO Panacée (25.09.2020 – 03.01.2021)