galerie les Chantiers Boite Noire

Mind the gap

Nicolas Aguirre

16.10 - 19.12.2020

fermé temporairement au public

ouvert sur rendez-vous le vendredi après-midi 

 

 

                                    Nicolas Aguirre est franco-équatorien, c'est de sa famille, de son origine et de ses traditions, que le jeune artiste tire sa sensibilité à l'art, son respect et sa croyance dans le chamanisme. Il crée des protocoles d'installation et s'entoure d'artisans, par exemple un tisserand turc qui crée un kilim pour l'exposition dont le motif ici est un vase brisé.De ses rêves Nicolas Aguirre tire ses oeuvres, en vue d'orchestrer les actes d'un grand opéra, passant d'un médium à l'autre, poussant sa réflexion sur l'âme et sa "matérialisation".Le premier acte de cet opéra est une performance, Poker d'âmes, dans laquelle les joueurs étaient invités à parier leur âme... Cette performance eut lieu en 2018 à la galerie chantiersBoîteNoire. Aujourd'hui, Nicolas Aguirre y réalise sa première exposition personnelle. En partie librement inspiré par le texte de Caroline Chabrand pour Possédé.e.s Dans Mind the gap les installations et les pièces sont autant de stations qui nous proposent un temps d’attente, « un moment de vérité » évoquant malicieusement le mythe du Purgatoire et les Indulgences proposées par l’Eglise catholique. Les dites Indulgences permettaient aux pécheurs d’éviter les tourments de l’Enfer en purifiant leurs âmes moyennant le paiement à l’Eglise d’une somme d’argent adaptée aux crimes et péchés perpétrés… Nicolas Aguirre est franco-équatorien.Né à Quito en 1991, il vit et travaille à Montpellier où il a fait ses études.En tant que membre du collectif In extremis, il participe à de nombreuses expositions collectives : Cam to cam (100 artistes dans la ville) Montpellier 2019 ;  Atterrissage programmé, FRACOC, Montpellier 2019 ; … Première exposition personnelle Donkey discussions à Quito (Equateur) à la galerie +Arte, 2020Il participe à l’exposition Possédé.e.s  au MO.CO Panacée (25.09.2020 – 03.01.2021) 

Nicolas Aguirre est franco-équatorien, c'est de sa famille, de son origine et de ses traditions, que le jeune artiste tire sa sensibilité à l'art, son respect et sa croyance dans le chamanisme. Il crée des protocoles d'installation et s'entoure d'artisans, par exemple un tisserand turc qui crée un kilim pour l'exposition dont le motif ici est un vase brisé.

De ses rêves Nicolas Aguirre tire ses oeuvres, en vue d'orchestrer les actes d'un grand opéra, passant d'un médium à l'autre, poussant sa réflexion sur l'âme et sa "matérialisation".

Le premier acte de cet opéra est une performance, Poker d'âmes, dans laquelle les joueurs étaient invités à parier leur âme... 

Cette performance eut lieu en 2018 à la galerie chantiersBoîteNoire. Aujourd'hui, Nicolas Aguirre y réalise sa première exposition personnelle.

 

En partie librement inspiré par le texte de Caroline Chabrand pour Possédé.e.s

 

Dans Mind the gap les installations et les pièces sont autant de stations qui nous proposent un temps d’attente, « un moment de vérité » évoquant malicieusement le mythe du Purgatoire et les Indulgences proposées par l’Eglise catholique. Les dites Indulgences permettaient aux pécheurs d’éviter les tourments de l’Enfer en purifiant leurs âmes moyennant le paiement à l’Eglise d’une somme d’argent adaptée aux crimes et péchés perpétrés…

 

Nicolas Aguirre est franco-équatorien.

Né à Quito en 1991, il vit et travaille à Montpellier où il a fait ses études.

En tant que membre du collectif In extremis, il participe à de nombreuses expositions collectives : 

Cam to cam (100 artistes dans la ville) Montpellier 2019 ;  Atterrissage programmé, FRACOC, Montpellier 2019 ; … 

Première exposition personnelle Donkey discussions à Quito (Equateur) à la galerie +Arte, 2020

Il participe à l’exposition Possédé.e.s  au MO.CO Panacée (25.09.2020 – 03.01.2021)