galerie les Chantiers Boite Noire

expositions

Christophe Sarlin

Christophe Sarlin

du 18.04.2014 au 05.07.2014

 

 
 

 

 

DESERT PROCESS 1

 

L’origine de ce projet est issue des observations que l’artiste a pu faire des milieux désertiques où le mouvement du sable expulse les objets qui s'y trouvent, vers la surface. Ce phénomène créé des juxtapositions d'éléments. Il est ainsi possible de voir apparaître des ossements fossiles à coté d'une bouteille en plastique. Ce phénomène est très intéressant en soi, car le degré de comparaison entre les éléments pourtant disparates, ne représente certainement qu’une infime variation, compte tenu de la complexité et de l'étendue de notre environnement.

Desert Process est une réflexion sur l'équivalence des éléments lorsque ceux-ci sont tenus hors de tout repères temporels et spatiaux.

Desert Process est un rayon qui traverse le temps, l'espace et la nature des éléments, hors de toutes classifications, ou hiérarchies. Il s'agit d'une abstraction de la valeur de connaissance et du concept de justice.

Desert Process, c'est l'hypothèse d'une oeuvre libre de toute connexion, où le connu serait égal à l'inconnu, où le bien serait égal au mal et où le mal serait égal à la main; selon l'équation: une chose est égale à son contraire, et son contraire est égal à autre chose.

Desert Process est la conséquence des Systèmes de Corrélation 1 et des Offshore Process, 2 ses deux derniers sujets de travail.