galerie les Chantiers Boite Noire

expositions

François Dezeuze

du 02.04.2010 au 12.06.2010

 

 

 

 

Les Presses du jardin

 

François Dezeuze dessine, il écrit , « … il compte, avec les fragiles ombelles de ces grandes férules, ces fleurs à la géométrie compliquée, çà et là, sur celles plus sphériques des pissenlits, sur les feuilles de monnaie du pape, sur les ramifications des gorgones trouvées sur l’étang de Thau… les pulvérisant de colle pour n conserver la nature éphémère à la veille d’une reproduction qui n’aura pas lieu, il orne son discours de sphères esthétiques, de pétioles étoilés accrochés à la tige, de ronds de lunaires et compose ainsi la séquence lumineuse du bruissement de la langue … » R. Gordienne

 

Les Presses du jardin

Fin des années 1980, François Dezeuze et les presses du jardin, alors installés à l’Ecole des Beaux arts de Nîmes, ont mis à la disposition des artistes un atelier d’impression en gravure et d’édition permettant toutes les innovations conceptuelles et techniques inscrites dans les recherches de l’époque.

Les limites d’impression ont été repoussées au format 123 X 200 cm, ce qui n’exclut pas d’aller au-delà par la fabrication de papiers et de supports inédits.

La tendance est à l’édition au tirage très limité car à la notion de multiples se substitue celle d’empreinte.

Les Presses du Jardin ont été une invitation à considérer la gravure hors contrainte, comme un acte de création à part entière.

Avec François Dezeuze nous avons choisi les pièces de :

Vladimir Skoda, Jose Maria Sicilia, Mark Willis

 

Une rencontre étonnante d’objets exécutés par la même main, un dialogue entre des gravures monumentales cerclées de métal évoquant l’univers en formation, la matière en fusion, un espace saturé et des dessins (ceux de François Dezeuze) ultra-légers, aériens, une écriture de végétal séché …